referencement site web

Référencer un site internet, le guide du référencement Google pratique.

Dès lors qu’on veut créer son site, dès lors qu’on l’a créé, on n’a plus que ce mot-là à la bouche, ou presque.

En tout cas, ce qui est certain, c’est qu’avec plus d’un milliard de sites internet, le web semble… infini.
Et que si on veut y faire sa place, il faut trouver, coûte que coûte, le moyen de se faire remarquer.

Et pour ça, il ne sert à rien d’agiter frénétiquement les bras, de crier plus fort que les autres, ou de faire la danse des canards.

Non, pour ça, pas de secret : on retrousse ses manches, et on travaille son SEO.

—————————————————————————————————————————

Quand on débute sur le web, on peut avoir l’impression qu’on n’y arrivera jamais. Ou en tout cas, trouver difficile de ne pas se noyer dans le nombre et la complexité de l’information sur le sujet.

Pour vous aider dans cette épreuve (pas du tout) insurmontable, on vous propose un guide simple, accessible, mais complet, pour savoir comment créer un site bien positionné sur Google.

Le référencement Google, comment ça marche ?

En gros, pour travailler sa visibilité, sur internet, on peut procéder de deux façons :

  • On peut se payer de la pub, quelle que soit sa forme : sur les réseaux sociaux (twitter, Insta, FB), sur Adwords, on achète des contenus sur des blogs fréquentés, des encarts publicitaires…
  • Si on est économe, méthodique et persévérant : on met gratuitement en place une bonne stratégie de référencement organique.
  • Si on a un budget raisonnable et qu’on est travailleur : on combine les deux, et on lance l’audit de son site web !

Référencement web : se mettre dans la peau de Google

Avant de démarrer les festivités, pour faire grimper en flèche la visibilité de son site, il faut comprendre comment fonctionnent les moteurs de recherche, afin de se poser, par la suite, toutes les bonnes questions.

Le but de Google et des autres moteurs de recherche (Bing, Yahoo, Qwant, DuckDuckGo, etc.), c’est de répondre au mieux aux demandes des internautes, c’est à dire d’afficher les résultats les plus pertinents possibles, par rapport à leurs requêtes.

Pour ce faire, les moteurs de recherche utilisent toute une série de paramètres, interprétés par des algorithmes, pour estimer la pertinence des résultats : mots-clés, nombre de liens pointant vers le site, fréquence d’actualisation des pages,…

Améliorer son référencement : plaire à Google, en théorie

Pour être sûr d’être considéré comme pertinent par Google, il faut donc avant tout s’assurer de répondre aux questions que se posent les internautes : c’est la première chose à faire, la condition sine qua non d’un bon référencement.

Mais vous pouvez aussi vous demander si votre site :

  • est bien compréhensible pour les robots des moteurs de recherche ?
  • permet, de par sa structure, d’être analysé par ces derniers ?
  • est reconnu comme un site fiable sur la toile ?

Concrètement, pour répondre positivement à ces questions, on va voir ensemble comment :

  • trouver et placer ses mots-clés
  • produire du contenu web “de qualité”

se faire connaître sur internet

Ok, ça, c’est pour la théorie. Passons à la pratique. Parce que nous, ce qu’on veut, c’est du concret !

Comment optimiser son référencement Google ?

Tout d’abord, il faut savoir que les créateurs de site néophytes font souvent cette erreur : de miser tous leurs jetons sur l’apparence de leur site.

Alors, avoir un chouette design pour son site, c’est très bien. Et ça a clairement son importance.

Mais ce n’est peut-être pas le plus important. La preuve en est qu’il existe moult sites de renom, de JeuxVideos.com, en passant par 9gag ou Reddit, présentant des designs, disons-le, franchement bof.

Ce qui n’empêche pas leurs visiteurs de venir… revenir, et même re-revenir !

Alors, alors : quels sont les secrets des sites web les plus visités ?

referencement site web

Guide référencement : choix et placement des mots-clés

Si vous faites faire votre site par un prestataire professionnel (agence web ou freelance), assurez-vous que celui-ci effectue le travail nécessaire sur les mots clés. C’est inévitable ! Si vous utilisez un website builder ou un CMS, pour créer votre site en solo, parfait : vous pourrez vous en charger vous-même. Dans ce cas, pas de méprise possible.

Choisir ses mots-clés : une démarche logique

Vos mots-clés doivent être sélectionnés, en fonction de votre secteur d’activité : avec le juste degré de précision. Un mot-clé trop vague sera très recherché par les internautes, mais aussi beaucoup trop concurrentiel : vous risquez de vous faire coiffer au poteau, par les leaders du marché.

En revanche, des mots-clés plus spécifiques, dits de longue traîne, vous permettront de vous positionner beaucoup plus facilement, sur la première page de Google.

Et la première page de Google, c’est ce que l’on veut ! C’est notre graal à nous -car elle rassemble pas moins de 90% des clics des internautes.

Là encore, il existe des impairs à éviter consciencieusement. La moitié des sites internet utilisent leur nom de la marque ou des termes génériques, comme “accueil” ou “contact”, dans leurs descriptions de page.

Bien sûr les internautes ne les taperont jamais dans les moteurs de recherche.

Ces termes n’amèneront donc pas à votre site : en conséquence, ils vous sont inutiles → jetez-les au feu ! Et remplacez-les avantageusement, par des mots-clés savamment sélectionnés, en rapport avec votre activité.

Bien placer ses mots-clés : rigueur et méthode

Nos précieux mots-clés, quand on les a, on ne les balance pas au hasard, sur notre site…Non, non, non.

Il faut en contraire, les disposer soigneusement, les ranger précautionneusement, les mettre en valeur.

Réserver un nom de domaine pour optimiser son référencement

C’est la première étape qui sera à la fois bénéfique pour votre image de marque et pour votre SEO, car Google, valorise les sites possédant un nom de domaine.
Cette démarche, de la part de Google, n’est pas dénuée de logique : la réservation d’un domaine étant payante, un propriétaire de site ne le fera a priori pas à la légère. Du moins s’il est normalement constitué, comme vous et moi. :-D

Remplir les métadonnées : savoir parler à Google

Pour toucher dans le mille avec Google, il faut savoir lui parler. Et pour savoir lui parler, il faut lui laisser des mots doux aux endroits stratégiques, à savoir : bien remplir ses métadonnées.

  • Les titres et descriptions (du site et des pages)

Placez bien vos mots-clés dans les titres et sous-titres (Hn) des pages, ainsi qu’en début de paragraphes et dans les balises se référant aux contenus visuels (images et vidéos).

  • Personnalisez vos URL

Encore une fois, assurez-vous de choisir un prestataire qui, soit prend correctement en charge ces étapes essentielles, soit vous permet de vous en occuper vous-même.
C’est par exemple, le cas des website builders SiteW, ou encore Orson.

referencement site web

Pour un référencement au top : créez du contenu de haut vol

Soyons clair, pour votre SEO, le contenu, c’est le nerf de la guerre.
Pour séduire définitivement Google et ses amis, pour les mettre dans votre poche, vous devrez créer régulièrement du contenu du feu de Dieu, et qui contient vos mots-clés.

Si possible, insérez du texte optimisé, sur toutes vos pages. Si vous ne le pouvez pas, pensez à décrire et commenter vos photos et / ou vidéos.

Produire du super contenu avec un blog

Un blog, évidemment, c’est le bon filon : il vous permettra d’ajouter régulièrement du contenu, et donc des mots-clés. Mais aussi d’animer et de mettre à jour votre site, ce que Google apprécie et salue.
Un billet de blog fera au minimum 800 mots pour un bon référencement, et de 1500 à 3000 mots pour faire du zèle, et optimiser encore plus.

Faites bien la différence entre contenu de marque et contenu d’intention : alors que le premier parlera de votre entreprise et mettra en valeur votre activité ou vos produits, le deuxième sera produit, pour vos lecteurs bien sûr (et en particulier de vos prospects), mais aussi à destination de Google, donc en insérant vos mots-clés.

Un site multilingue, oui, mais attention au SEO

Quand on crée un site dans une certaine langue, on déclare son site dans cette langue spécifique, auprès de Google.

Si vous souhaitez vous internationaliser, et donc traduire votre site, il faudra donc créer des sous-domaines par langue, et refaire le même processus pour chaque version traduite.

Accrochez-vous, on quitte les mots-clés, pour passer à la partie technique. C’est pas super fun, mais c’est super essentiel ! ;-)

Optimisation SEO : les aspects techniques

Voici les quelques aspects techniques à respecter, pour devenir le meilleur ami de Google.

En 2020, on n’y échappe définitivement plus : les internautes naviguent en masse sur leur smartphone, et Google le sait mieux que quiconque.

Il a donc devancé le changement de comportement des consommateurs, en favorisant les sites responsive.

  • Optimisation du temps de chargement

Si vos pages sont un peu lambines, en gros, si elles mettent plus que 2 secondes à s’afficher, vous risquez fort d’être pénalisé : par Google bien sûr, mais aussi par vos utilisateurs eux-mêmes, qui de toute façon n’auront pas la patience d’attendre, et iront voir si l’herbe est plus verte ailleurs, sur d’autres sites concurrents du vôtre.

Pour éviter cette double peine, et améliorer le temps de chargement, vérifiez les critères suivants :
le code HTML de votre site vos effets de graphismes (transition entre les pages, effets au survol, au scroll..) . le poids de vos illustrations ou vidéos.

  • SEO et sécurité

Depuis 2018, Google favorise les sites internet sécurisés, c’est à dire https, et se montre sévère envers les mauvais élèves de la sécurité web.

  • Avoir un bon référencement : architecture du site

L’architecture du site est la façon dont les pages sont agencées entre elles.
Si elle n’est pas travaillée comme il se doit, ce sera dommage pour vous… Car cette dimension est cruciale, tant pour l’expérience-utilisateur, que pour votre référencement sur Google. En effet, les moteurs de recherches parcourent votre site en passant de liens en liens, il est donc primordial de bien structurer ce maillage interne.

Ces liens internes sont à la fois verticaux (pyramidaux), et horizontaux (liens thématiques entre les pages).

L’arborescence en silo est une technique qui affilie les pages par familles sémantiques, en les hiérarchisant selon l’importance des mots-clés. Dans ce contexte, chaque page principale est produite autour d’une requête Google majeure, et régit un certain nombre de sous-pages, créées autour de mots-clés de longue traîne corrélés.

  • Maillage interne : pourquoi est-il important ?
    Le but de votre maillage interne est de permettre aux robots des moteurs de recherche de lire facilement votre site, sans oublier aucune page.

Bien travailler la structure de votre site vous permettra aussi de :

  1. déterminer s’il manque des pages essentielles, pour votre référencement (si vous êtes passé à côté de mots-clés indispensables).
  2. éviter les pages dites “zombies” (les pages fantômes que personne ne visite jamais).
  3. optimiser votre “budget crawl” (le budget crawl est le temps que Google consacre virtuellement à visiter votre site. Bien sûr, le but est qu’il soit le plus important possible).

Technique et SEO : autres remarques

En référencement, il faut du temps pour observer des résultats : comptez 6 à 9 mois de latence, avant de vous morfondre devant l’inefficacité de vos actions SEO,…. ou de sauter de joie devant vos succès bien mérités ! Prenez garde aux fichiers robots.txt et sitemap.xml, qui sont dédiés aux moteurs de recherche. Le premier leur indique de ne pas indexer, le second permet d’exposer un plan du site.

Optimisez le code source de votre site pour les moteurs de recherche : utilisez les balises, hiérarchisez bien les contenus, ajoutez des liens logiques dans vos textes…

  • Référencement internet et e-réputation

Sur internet, on ne se fiche pas du “Qu’en dira-t-on”.

Soignez vos fréquentations et bichonnez votre réputation digitale, comme la prunelle de vos yeux. Voici comment.

  • Générer des backlinks ou liens entrants

Les backlinks sont le critère essentiel sur lequel Google va se baser pour déterminer l’envergure de votre renommée numérique.

Voici quelques astuces pour faire parler de son site, et se créer de chouettes backlinks :

D’abord, soyez sûr que c’est la qualité de votre contenu, encore une fois, qui sera l’élément le plus déterminant pour votre réputation virtuelle. Donc, sortez votre créativité du placard, dépoussiérez-la, et donnez-vous à fond !

Essayez le guest-blogging. Vous êtes expert dans votre domaine d’activité : soyez pas égoïste ;-) et proposez votre collaboration à des blogs autour des thématiques, que vous maitrisez royalement.
Vous pouvez également utiliser vos talents, pour compléter des articles de blog préexistants.

Mais attention sélectionnez bien les sites, sur lesquels vous laissez vos backlinks, et votre signature : plus ils seront réputés, et plus ce sera bénéfique pour votre visibilité. Donc, choisissez la crème de la crème !

En revanche, gare aux abus, car Google vous surveille :

Créez vos backlinks progressivement, ne les multipliez pas outrageusement, d’un seul coup. Les moteurs de recherche trouveraient cela suspect.

Ne tombez surtout pas dans l’achat de liens

Tout comme vous évitez les individus louches, dans la vie : évitez les sites peu fréquentables sur le web ! Par exemple, négligez les annuaires peu fiables

Suivre vos statistiques pour améliorer votre référencement Google

Prenez vos mensurations ;-) : vérifiez les indicateurs de performance de votre site, en regardant régulièrement ses statistiques. Pour cela, utilisez, par exemple, les outils Google, en vous inscrivant a minima sur Google Analytics.

Vous pouvez également zyeuter d’autres données, comme par exemple le Page Rank ou l’indice Moz qui vous permettront d’évaluer votre notoriété, et de comparer vos performances avec les voisins.

Pour finir, si cette interminable liste de tâches pour perfectionner votre SEO, vous semble un peu fastidieuse. Ou tout au moins chronophage. Rassurez-vous, vous pouvez souffler, car il est possible de déléguer cela, à des professionnels du référencement.

Si vous souhaitez optimiser vos résultats au max du max, confiez l’analyse SEO de votre site internet à un expert en référencement.

C’est, sans aucun doute, le meilleur moyen d’avoir une vision la plus précise possible des performances de votre site (points faibles / points forts), d’obtenir des conseils dignes de ce nom, et de mettre en place une stratégie, permettant d’avancer véritablement (ou en tout cas plus rapidement !) sur le chemin de la visibilité web.

Ouf ! On est arrivés !
Arrivés au bout de ce guide sur le référencement naturel, certes.

Mais pas au bout de nos peines : car l’aventure SEO commence tout juste ! Et elle risque bien d’être passionnante !

Alors, prêt(e) à conquérir Google ?

1 Commentaire

  • Pingback:Top 10 des kits SEO 2018

    Posté le 18 février à 10:34h,
    […] guide préféré, voir notre site préféré sur le SEO. Brian Dean nous livre en chapitres passionnant ses retours d’expériences et […]

Poster un commentaire