Site vente en ligne

Comment créer un site de vente en ligne ?

Aujourd’hui, 9 internautes français sur 10 font leurs achats sur le web.

Le chiffre d’affaires généré par les achats en ligne devrait dépasser les 100 milliards d’Euros cette année.

Il faut avouer que faire ses courses ou ses achats de Noël, d’un simple mouvement du doigt, et sans même quitter son canapé, représente quand même un certain confort, que n’auraient peut-être même pas imaginé nos grands-parents.

En tout cas, on ne peut qu’en conclure que les sites marchands ont encore de beaux jours devant eux. Et que se lancer dans le commerce en ligne n’a définitivement rien d’une hérésie. Mais attention, car si vous envisagez de créer une boutique en ligne, pensez que beaucoup ont eu la même idée.

————————————————————————————————————————–

Alors, comment être sûr de ne pas se tromper ? Comment ouvrir sa boutique sur internet, et s’assurer le succès ? On va voir ça ensemble…

Faire un site de vente en ligne : pourquoi c’est une bonne idée ?

D’abord, c’est une grande aventure. Ensuite, c’est une belle opportunité à saisir !

Se lancer dans le commerce en ligne : un challenge palpitant

Aujourd’hui, ouvrir un site de vente en ligne, n’est vraiment plus un problème. Il existe tout un tas de solutions diverses et variées, pour vous aider à monter votre propre business sur le web.

Par contre, la concurrence s’est maintenant sérieusement durcie. Tout va donc se jouer dans l’élaboration de votre stratégie de vente en ligne

Soyez vigilant, car l’histoire commence, avant même la création de votre site marchand…

… Il était une fois, un e-commerçant aventureux, qui désirait tenter sa chance sur internet….

Créer un site web de vente en ligne : un pari gagnant

Commencer dans la vente en ligne, c’est s’offrir un terrain de jeu gigantesque : une zone de chalandise pas moins grande que… le monde entier.

Ce peut être l’occasion rêvée de se lancer sur des marchés de niche, par exemple. Si vous êtes passionné de modélisme, ou que vous vendez des accessoires pour les NAC (les “nouveaux animaux de compagnie”), vous aurez une bien meilleure visibilité sur le net.

Monter son business en ligne nécessite un investissement de départ minimal, par rapport à un commerce traditionnel : vous n’aurez pas besoin de vous endetter pour louer ou acheter un local, il n’est pas nécessaire de recruter du personnel (du moins, ce n’est pas une obligation dans un premier temps), et vous ne devrez pas cumuler trop de stocks non plus.

En clair, vous prenez clairement moins de risques financiers qu’avec un commerce physique.

créer un site de vente en ligne

Faire un site internet de vente en ligne : préparer le terrain

Tout projet nécessite préparation, et un commerce virtuel ne fait pas exception.

Vous vous réserverez entre 3 et 8 mois, pour préparer tranquillement la mise en ligne de votre e-boutique. Vous trouverez ci-dessous les étapes que nous préconisons, pour garantir votre réussite sur le web.

Prudence étant mère de sûreté, tâter le terrain avant d’avancer est toujours une excellente idée.

Démarrer dans le commerce en ligne : étude de marché

Et pour tâter le terrain, quoi de plus efficace qu’une bonne vieille étude de marché.

Cela vous permettra de tester vos idées, et vérifier qu’il existe bien une demande pour votre produit ou service.  Attention, la demande n’est pas le seul paramètre à prendre en compte : la concurrence est également à observer attentivement, avant toute prise de décision.

Partez des conclusions de votre étude, pour définir le profil-type de votre acheteur (le client parfait, votre “buyer persona”). Et à partir de votre veille concurrentielle, voyez aussi comment vous pouvez vous montrer plus compétitif que vos concurrents. 

Commencer à vendre sur internet : définir ses ressources

Maintenant que l’on a étudié l’environnement, il s’agit de déterminer quelles sont nos armes. Faites l’inventaire de vos ressources, et répartissez-les entre les différents postes de dépense : communication (création de site, outils de promotion…), marketing, achat de stocks, de matières premières ou de matériel, etc.

La conception de votre site de vente en ligne devrait vous apparaître beaucoup plus claire, après ce travail préalable.

Débuter dans la vente en ligne : on passe à l’action !

Vous avez, à ce stade, une bonne connaissance de ce dont vous disposez, et du secteur. Vous savez donc pertinemment où vous mettez les pieds. 

Du coup, on va démarrer (sur les chapeaux de roue). C’est parti !

Le matériel et les fournisseurs

La qualité du matériel, et surtout la fiabilité des fournisseurs, sera un ressort essentiel de votre réussite sur le web. Vous n’avez pas de temps à perdre avec des embêtements… À ne surtout pas négliger !

Quel statut juridique ?

Sélectionnez le statut juridique qui vous arrange le mieux. C’est une problématique un peu délicate, à creuser avec circonspection, car ce n’est pas toujours évident d’y voir clair. 

Faites-vous éventuellement conseiller par un professionnel, et pensez que vous pourrez toujours en changer plus tard, en fonction de l’évolution de votre business.

Assurer son business en ligne

C’est le moment de choisir votre assureur, histoire d’avoir un recours possible, en cas de coup dur.

Comment faire un site de vente en ligne ?

Tout est maintenant en place pour débuter la création de votre site de vente sur internet, à proprement parler. Commencez déjà par choisir la solution e-commerce qui vous convient le mieux.

Création d’un site de vente en ligne : choisir le meilleur prestataire

Il y a 2 alternatives, 2 écoles :

  • Faire faire son site e-boutique par un pro (agence ou freelance)

Dans le premier cas, cela signifie que vous allez utiliser un logiciel en ligne pour concevoir votre site e-commerce, par vous-même. 

Pour synthétiser les choses et être très clair : vous aurez plus d’autonomie, et vous économiserez votre argent. Mais il faudra un minimum d’investissement en temps et en énergie.

Dans le second cas, vous pourrez déléguer complètement la création et l’entretien de votre site à un prestataire externe. Mais vous dépendrez d’un tiers pour les actualisations de vos pages, et vous devrez consacrer un certain budget au poste webdesign, car recourir à ce genre de solution coûte cher.

Un cahier des charges pour une boutique en ligne au top du top

On peut être tenté de passer l’étape du cahier des charges

Mais ce serait une erreur de s’en priver, car c’est un document précieux, pour se prémunir des erreurs, des déceptions et des malentendus. Et surtout, pour s’assurer au bout du compte d’obtenir le site de vente en ligne qu’on avait visualisé, imaginé et espéré.

Ce travail de rédaction permet de mettre les choses à plat, de bien définir le projet, pour soi-même, ou pour son prestataire de service, si on en a un.

Pour résumer, le cahier des charges, c’est un investissement rentable : c’est le fruit d’une petite demi-journée de travail, pour gagner des jours entiers de tranquillité. 

Déterminer le circuit logistique pour mieux vendre en ligne

Il est maintenant temps de réfléchir concrètement, à comment vendre en ligne, et de déterminer les processus de vente, que vous allez mettre en place sur votre site.

Il peut être utile de souligner que le délai de livraison est la caractéristique à laquelle vos clients feront majoritairement attention. 

Le circuit logistique de votre magasin en ligne est donc clairement à placer au centre de votre réflexion :

  • Choisir votre solution de paiement : vous vous en doutez, vous ne sélectionnerez pas votre prestataire financier à la légère. Deux paramètres à observer : la sécurité bien sûr, et l’étendue des possibilités de paiement offertes.
  • Sélectionner le transporteur : en contactant une société de livraison, on peut dire que vous choisissez un réel partenaire, car les clients associeront l’organisme de transport à votre entreprise.

Or, on sait qu’on doit toujours sélectionner ses alliés avec soin.

Si jamais il y a un problème durant la livraison, vous serez tenu pour responsable, donc soyez vigilant. Et mettez-vous en condition de pouvoir rassurer vos acheteurs. 

Offrez encore une fois, si possible, plusieurs options (relais colis, livraison à domicile, livraison express…), afin de vous adapter aux différents profils de vos clients.

Vente sur internet : C’est parti !

On s’attaque maintenant à une partie des plus grisantes : votre stratégie de vente en ligne. 

Vendre en ligne

On pose les bases : le nom de domaine

Quoi de plus logique que de commencer par nommer votre site marchand. Choisissez un nom de domaine représentatif de votre activité et qu’il est facile de retenir. 

Votre identité visuelle : logo et baseline

Encore une fois, vous pourrez faire faire votre logo par un professionnel du web design, ou bien vous lancer par vous-même, à moindre frais, grâce à un logiciel en ligne.

Vendre sur le web : la dimension juridique 

C’est un aspect auquel vous ne pourrez pas couper. 

Il est obligatoire, sous peine d’amendes, de faire figurer les CGV/CGU et les mentions légales sur votre site de vente en ligne. Conformez-vous également avec le RGPD, si vous vous adressez à un public européen.

Le meilleur design pour votre site de vente online

Le design de votre site web marchand doit remplir deux objectifs principaux :

  • Retenir l’attention du visiteur
  • L’amener vers l’acte d’achat

Pour cela, pensez à être :

  • Attractif, à l’aide d’éléments visuels (photos, illustrations, effets de transition, formes, lignes, vidéos, GIFS animés…)
  • Bien clair : structurez et hiérarchisez vos informations. Car il n’y a rien de plus rédhibitoire qu’une page web surchargée, en mode brouillon. 

Enfin, bien évidemment, créez votre tunnel d’achat avec soin, en utilisant les fonctionnalités marketing ad hoc : boutons, liens, indicateurs visuels, preuves sociales, etc.

Responsive, forcément responsive

De plus en plus de mobinautes se laissent gagner par la fièvre acheteuse (en 2018, pas moins de 63.5 % des ventes sur internet ont été effectuées sur des appareils portatifs). 

Dans ce contexte, il semble évident que pour surfer sur la vague du commerce en ligne, en 2020, il faut créer un site marchand responsive.

Surtout quand on sait que Google va référencer prioritairement les versions mobiles des sites internet.

Mais tiens, parlons-en de Google…

Comment mieux vendre sur internet ? La question du référencement

Eh oui, vous n’y échapperez pas : il vous faudra travailler également votre stratégie SEO, pour être bien visible en ligne. Autrement dit, vous allez devoir parler le langage des moteurs de recherche. 

Pour cela, c’est toujours la même méthode, et aujourd’hui, vous ne vous tromperez pas, si vous :

  • Intégrez et placez avantageusement vos mots-clés
  • Optimisez votre site techniquement
  • Travaillez vos liens internes et externes
  • Structurez bien vos pages, à l’aide notamment de balises

Penser toujours “valeur ajoutée”

Essayez de partager votre expertise sur votre site internet de vente en ligne, que ce soit par le biais d’un blog, des réseaux sociaux, d’un forum ou d’une FAQ. 

Des chiffres, des astuces, des recommandations… Distribuez votre savoir-faire sous toutes les formes possibles et imaginables : n’hésitez pas à “gâter” votre communauté, avec des infos croustillantes, des connaissances, des démos…

Prendre en compte le “qu’en dira-t-on”

Travailler votre renommée sur le net vous permettra, comme dans la vraie vie finalement, d’assurer votre visibilité digitale. 

Renseignez-vous sur les comportements et habitudes de votre audience-cible, et allez leur dire “bonjour” là où ils se trouvent sur le web. Installez-vous sur les plateformes de réseaux sociaux, ou les sites internet qu’ils fréquentent et faites de grands signes, agitez vos petits bras virtuels… Montrez-vous !

Fiches-produits : un détail qui n’en est pas un

Les fiches-produits, c’est exactement le genre de contenu, qu’on peut avoir envie de  ̶b̶ac̶l̶e̶r̶ rédiger rapidement. 

Pourtant, c’est un tort ! Car bien qu’un peu fastidieuse, cette tâche est cruciale.

  • Aussi bien pour votre visibilité : ajoutez-y vos mots-clés
  • Que pour votre chiffre d’affaires : mettez en valeur vos produits avec des photos, projetez votre visiteur en situation de consommation, en focalisant votre argumentaire sur les bénéfices, plutôt que sur le produit. 

Comment augmenter ses ventes sur le web ?

Améliorer ses ventes en ligne, c’est plutôt simple, quand on a les bons tuyaux.

Un visiteur rassuré est un potentiel acheteur

Il est probable que votre visiteur présente quelques réticences au moment de passer à l’achat. Pas d’affolement, c’est bien naturel. 

Le bon réflexe, c’est de le rassurer, avant même qu’il ait le temps de formuler une inquiétude :

  • Tout d’abord, soyez prêt à répondre à tout questionnement, ou demande d’informations complémentaires.
  • Laissez bien apparaître vos coordonnées de contact, et faites en sorte d’être le plus accessible possible.
  • Précisez tous les détails concernant les retours et remboursements, liés à la vente en ligne.
  • Soignez la relation de confiance, en mentionnant des labels de sécurité, ou des garanties.
  • Affichez des témoignages de clients.

Ouvrir un site de vente en ligne, et surtout l’actualiser

Il y a mille et une façons d’animer son site web de vente en ligne. Vous pouvez par exemple, parler des marques que vous vendez, des tendances du moment, donner des préconisations d’usage des produits, etc.

Testez

Pratiquez des tests comparatifs (A/B tests) pour vérifier l’efficacité de votre stratégie web marketing. Cela vous permettra de déterminer quelle baseline, quel layout (mise en page) ou quelle couleur de bouton sont les plus performants.

Écrivez

Oui, écrivez : des lettres, des missives, des courriers, des épistoles… Les campagnes emailing sont reconnues parmi les outils marketing les plus efficients et les plus convaincants, autour de la vente en ligne. 

Donc, aiguisez votre plume, et grattez vos parchemins !

Ne visez pas trop haut : la micro-conversion

Avoir de l’ambition, viser toujours plus loin et plus haut, c’est bien, mais c’est difficile, et parfois décourageant. 

Une bonne technique peut être de jouer sur la micro-conversion : c’est-à-dire, plutôt que d’orienter votre visiteur vers l’acte d’achat en lui-même, l’inciter dans un premier temps, à prendre des renseignements, télécharger un document, regarder une démo, ou encore s’inscrire à votre newsletter. 

L’achat viendra en temps et en heure, car en termes de commerce en ligne, tout vient à point à qui sait attendre. ;-)

Nous avons vu ensemble la check-list complète, pour commencer en beauté dans le commerce en ligne. 

Maintenant, vous êtes prêts à créer votre site de vente en ligne, alors n’hésitez plus ! Foncez !

Pas de commentaires

Poster un commentaire